Conseils pour la construction de votre maison

Améliorer l'intégration de votre habitation dans le paysage, c'est participer à un cadre de vie agréable et homogène, qui fait l'attrait du Pays des vallons de Vilaine

Quelques conseils génériques

Implanter une habitation dans un paysage vallonné

  • Dans le cas d'une construction dans un ensemble bâti perché, ne pas masquer les vues qu'entretient le hameau avec le paysage environnant ou d'autres hameaux / bourgs en promontoire à proximité.
  • Épouser la topographie et éviter les surfaces de remblais importantes dans le cas d'une implantation sur le coteau
  • Préférer une construction parallèle aux courbes de niveau
  • Implanter la nouvelle construction en prolongement du bâti existant (bourgs, hameaux, fermes)
  • Préserver les points hauts de toute construction isolée, car les lignes de crête représentent un élément majeur du paysage du territoire.

Observer les couleurs présentes dans le bâti de la commune et des environs

Mur en pierres de schiste pourpre regulieres (c) Vu d ici

Mur en pierres de schiste pourpre régulières

  • Éviter une couleur uniforme en jouant avec les couleurs des encadrements des ouvertures (crépi ou matériaux)
  • Choisir une harmonie de couleurs pour les murs, le soubassement, les volets et autres éléments (ferronnerie)
  • Travailler le traitement des ouvertures en s'inspirant des matériaux, textures et coloris utilisés dans le bâti existant.
    Les menuiseries (par leur dessin, leur couleur et le matériau) constituentune source de diversité, à harmoniser avec le caractère architectural du bâtiment ainsi qu'avec le contexte paysager. Sur le territoire du Pays des Vallons de Vilaine, le linteau des ouvertures est principalement traité par de la brique rayonnante, et dans les autres cas par un madrier bois, de la pierre de construction ou de la pierre monolithique. Briques, pierres, pierre monolithique sont utilisées pour les jambages tandis que brique, granit, pierre monolithique ou béton se retrouvent dans le traitement des allèges.
  • La diversité de nuances gris, pourpres, orangées peut être réinvestie dans les projets de constructions contemporaines. L'idée est de composer avec le revêtement uniforme qu'est le crépi. Le contour des ouvertures peut être traités avec une nuance différente de celle de la façade tout comme les menuiseries (volets, portes)

Exemples de nuanciers

Palette Sel de Bretagne (c) Vu dici

Palette Goven (c) Vu d ici

Palette Guignen (c) Vu d ici

Palette Petit Fougeray (c) vu dici

S'inspirer des formes bâties traditionnelles

  • S'inspirer du type habitation de bourg dans la volumétrie des maisons individuelles contemporaines au sein de nouveaux quartiers ou du bourg
  • Dans les hameaux, la nouvelle maison peut être mitoyenne à une longère existante pour continuer ainsi la forme bâtie du hameau. Il s'agit de rajouter des volumes en conservant un alignement avec l'existant et en créant une unité (mitoyenneté).

Maison de bourg (c) Vu dici

Maison de bourg : un rez-de-chaussée et un étage sous les combles, lucarne © Vu d'ici

Conseil maison (c) Vu dici

Conseil : un rez de chaussée et un étage sous les combles,maison et garage alignés pour former un ensemble © Vu d'ici



Le bâti traditionnel est source d'inspiration (photo © Vu d'ici)
Le bâti traditionnel est source d'inspiration (photo © Vu d'ici)
Création site collectivité